Le samedi 05 décembre au siège de la Zawia Cheikh Nouroudine Sall, l’AISED sous la direction de la Commission Santé cordonnée par le Dr Ibrahima Ba en partenariat avec la Ligue Sénégalaise contre le Cancer (LISCA) et la 2STV, a organisé une conférence dediee au cancer du sein et au cancer du col de l’utérus ; évènement qui a vu l’importante mobilisation des disciples et accompagnants, particulièrement celle des femmes.


 

Selon Docteur Ba, Coordonnateur de la Commission Santé, cette conférence a permis de sensibiliser d’avantage sur les risques permanents de ces deux sortes de cancer qui sont les plus fréquents chez la femme au Sénégal, et sur la nécessité de leur dépistage précoce au vu du fort taux de mortalité qu’ils entrainent et qui malheureusement est en augmentation constante.

Il faut noter que cette conférence a été animée par l’éminent Professeur Mamadou Diop, Cancérologue - Chef du Centre Cancéreux Joliot-Curie de l’hôpital Aristide Le Dantec, qui, dans une communication détaillée et concise, a exposé devant l’auditoire les facteurs et signes cliniques du cancer du sein et du cancer du col de l’utérus, et a particulièrement insisté sur le fait qu’au Sénégal, 75% des femmes vont se faire consulter à un stade très tardif le plus souvent à l’apparition de douleurs. De ce fait, elles ont peu de chance de guérir alors qu’une prise en charge précoce c’est-à-dire avant même les symptômes permet l’éradication de la pathologie dans plus de 90% des cas réduisant ainsi les conséquences ruineuses induites par ces maladies aussi bien sur le plan physique et moral que sur le plan financier.
Aussi selon le Professeur, toute démarche comme celle de l’AISED qu’il a magnifiée, visant à la vulgarisation des actions de dépistage est à encourager fortement afin de freiner efficacement le développement de ces cancers.
Le Professeur Diop, dans son adresse à également souligné le rôle primordial que les associations islamiques peuvent jouer non pas seulement dans la sensibilisation mais aussi dans la sensibilisation autour des comportements deshumanisants et à la stigmatisation observés par les hommes à l’encontre des femmes atteintes de ces maladies.

Dans son discours de cloture, la Présidente de l’AISED, au nom du Cheikh absent du pays, au nom de l’Association et de tous les membres, ainsi qu’à celui de l’ensemble des disciples de la zawia a vivement félicité le Professeur pour la pertinence et la brillance de son exposé qui a largement offert à l’assistance des réponses pertinentes et levé les équivoques quant aux deux pathologies. Mme Fatou Sall Camara a précisé que des actions de prévention portant sur d’autres maladies aussi ravageuses telles que le VIH Sida, la fistule obstétricale, mais aussi la pratique de l’excision feront également l’objet d’une sensibilisation dans un proche avenir.
La Présidente a aussi tenu à remercier La Ligue Sénégalaise contre le Cancer (LISCA) pour son soutien et sa disponibilité, sans pour autant oublier la 2STV pour son assistance technique et la diffusion de l’évènement sur ses écrans.